concierge


concierge

concierge [ kɔ̃sjɛrʒ ] n.
cumcerge 1195; probablt lat. pop. °conservius, de servus
(1803) Personne qui a la garde d'un immeuble, d'une maison importante. gardien, portier, vx suisse; iron. cerbère; pop. bignole, pipelet. REM. Le terme non marqué est gardien. La loge du concierge. La concierge est dans l'escalier. Fam. C'est une vraie concierge, une personne bavarde et indiscrète. Quelle concierge !

concierge nom (latin populaire conservius, de conservus, compagnon d'esclavage) Personne qui a la garde d'un hôtel particulier, d'un édifice public, d'un immeuble. Familier. Personne qui aime les potins, les commérages. ● concierge (expressions) nom (latin populaire conservius, de conservus, compagnon d'esclavage) Concierge du Palais, au Moyen Âge, officier royal qui habitait le palais de la Cité, à Paris, et qui avait juridiction dans le quartier du palais. ● concierge (synonymes) nom (latin populaire conservius, de conservus, compagnon d'esclavage) Personne qui a la garde d'un hôtel particulier, d'un édifice...
Synonymes :

concierge
n. Personne qui a la garde d'un immeuble. Déposer le courrier chez le concierge. Syn. gardien.

⇒CONCIERGE, subst.
A.— Celui qui a la charge d'un édifice important (château, palais), d'un établissement public :
1. Le 20 juin au matin, il [Pie VII] arriva à Fontainebleau; (...). Le concierge refusa de recevoir le captif, parce qu'aucun ordre ne lui était encore parvenu. L'ordre envoyé de Paris, le pape entra dans le château; ...
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 401.
En partic., vx. Concierge de prison. Personne ayant une fonction de direction dans une prison :
2. Avant 1821, au lieu d'un directeur, il y avait dans, chaque prison [de Paris] un concierge et un économe. Le premier possédait la cantine... sa place valait quatre ou cinq fois celle d'un directeur d'aujourd'hui.
P. JOIGNEAUX, Les Prisons de Paris, 1841, p. 208.
B.— P. ext., usuel. Celui, celle qui, dans certains établissements publics ou immeubles particuliers, est chargé(e) de surveiller l'entrée, de renseigner les visiteurs, de distribuer le courrier, d'entretenir les parties communes, etc. Je n'ose aller chez toi, crainte de la concierge (VERLAINE, Correspondance, t. 2, 1869-96, p. 293). Une ville sans concierge, ça n'a pas d'histoire, pas de goût, c'est insipide, telle une soupe sans poivre ni sel (CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 263) :
3. Ce concierge — d'après les us et coutumes de tous les concierges dans les maisons à petits appartements — augmentait le revenu trop faible de sa loge au moyen d'un métier manuel. Il était cordonnier...
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 15.
SYNT. Concierge du collège, de l'école, de l'hôtel, du théâtre; loge, pavillon de concierge; laisser, prendre sa clé chez le (la) concierge.
C.— P. plaisant. et péj.
1. Subst. masc. ou fém.
a) Personne bavarde dont les propos n'ont pas un grand intérêt. Les conversations des autres prisonniers n'étaient plus que « potins de concierges » et stupidités (VAN DER MEERCH, Invasion 14, 1935, p. 283) :
4. ... Rouletabille en avait assez! ah! ces histoires de concierge et de bombes vivantes! ... ces potins, ces racontars susurrés dans ce décor de petits bourgeois de province, ...
G. LEROUX, Rouletabille chez le tsar, 1912, p. 130.
b) Personne sans finesse, sans éducation. Hyacinthe ne prenait pas de café, qu'il appelait avec mépris un breuvage de concierge (ZOLA, Paris, t. 1, 1898, p. 244). Cet affreux déshabillé de Mme Vasseur (...) un peignoir sans élégance, un peignoir de concierge, pensait Ulrique (GREEN, Le Malfaiteur, 1955, p. 111).
2. [En constr. d'appos. ou d'attribut avec valeur d'adj.] Mêmes sens. C'est un endroit à potins d'hommes, car les hommes sont aussi concierges que les femmes (FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 63). Porel parlant du public de Ponsard, du public de la rue Gay-Lussac, disait que c'était un monde moitié concierge, moitié savant (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1886, p. 624).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1195 cumcerge « celui qui a la garde d'un bâtiment important » (Cart. de Montiéramey, p. 140, Lalore ds GDF.); ca 1220 concierge (G. COINCI, éd. V. F. Koenig, I Mir. 11, 2100). Prob. du lat. vulg. conservius (cf. lat. médiév. consergius 1106 et 1190 ds NIERM.; cf. FEW t. 2, p. 1067 qui rend compte des formes conch- du pic.), issu du lat. class. conservus « compagnon d'esclavage » sous l'infl. du lat. serviens, sergent. Un étymon lat. conserviens (Baist ds Rom. Forsch., t. 16, p. 404) part. prés. de conservire fait difficulté du point de vue phonét. Un étymon lat. concerius dér. de cera « cire » (Lebel ds Fr. mod., t. 13, 1945, pp. 93-96; v. aussi NIERM.) manque de fondement. Fréq. abs. littér. :1 698. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 191, b) 2 421; XXe s. : a) 3 689, b) 2 688. Bbg. GOUGENHEIM (G.) Lexicol. du 19e s. Fr. mod. 1946, t. 14, pp. 249-253. — GREIMAS (A. J.). Nouv. dat. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 300. — LEBEL (P.). Notes étymol. Fr. concierge. Fr. mod. 1945, t. 13, pp. 93-96.

concierge [kɔ̃sjɛʀʒ] n.
ÉTYM. 1195, cumcerge; probablt du lat. pop. conservius, de servus.
1 (1803). Personne qui a la garde d'un immeuble, d'une maison importante. Gardien, portier; cerbère (iron.), pipelet (fam.), suisse (vx); pop. bignole, cloporte. || Le, la concierge, les concierges d'un château, d'une école, d'un hôpital, d'une prison. || La loge du concierge. || Adressez-vous, parlez au concierge. || La concierge a la garde de la porte, et elle tirait le cordon, montait le courrier. || Le, la concierge revient de suite, est dans l'escalier.REM. Le mot, dans son emploi concret, tend à vieillir, comme l'institution elle-même. Gardien.Remplacer les concierges par des parlophones (cit.).
1 Votre concierge, voyant que les chambres demeuraient vides, en a meublé quelqu'une et l'a louée.
Racine, Lettres, 3 oct. 1692.
2 (…) chaque fois que la porte cochère s'ouvrait, la concierge appuyait sur un bouton électrique qui éclairait l'escalier (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IX, p. 166.
3 Son mari lit le journal, que la concierge monte chaque matin avec la boîte au lait.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, I, p. 5.
(Terme techn. d'hôtellerie). Membre du personnel d'un grand hôtel affecté à la conciergerie (1., b).
tableau Noms de métiers.
2 Fig. C'est une (vraie) concierge, une personne bavarde, qui aime à rapporter des anecdotes, des commérages (→ Citoyen, cit. 4; coller, cit. 7). || Histoires, potins de concierges.
Adj. || Ce qu'il (elle) est concierge !
3 (Dans quelques expressions). Personne sans éducation. || Le café, « qu'il appelait avec mépris un breuvage de concierge » (Zola, Paris, I, p. 244).Comme dit ma concierge : comme on dit populairement.
REM. Alors que le sens 2 mêle un jugement social défavorable à un cliché antiféministe, le sens 3 exprime le mépris bourgeois du locataire ou du propriétaire envers le personnel de service; cependant le personnage de la portière, de la concierge est typé très différemment de celui de la bonne au XIXe s. et au début du XXe s.
DÉR. Conciergerie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Concierge — Concierge …   Deutsch Wörterbuch

  • Concierge — wurde in Frankreich ursprünglich der Torhüter oder Pförtner einer Burg genannt. Die Bezeichnung ging unter Hugo Capet und bis zu Ludwig XI. auf einen hohen Beamten des Königshauses über und – nachdem die Burgen ihre Wehrfunktion verloren hatten… …   Deutsch Wikipedia

  • concierge — con‧ci‧erge [ˈkɒnsieəʒ ǁ ˌkɑːnsiˈerʒ] noun [countable] someone whose job is to help people and provide them with information about places to visit, restaurants to eat in etc. Concierges usually work in hotels. There are also companies that offer… …   Financial and business terms

  • concierge — CONCIERGE. s. Celui ou celle qui a la garde d un Hôtel, d une Maison, d un Château, d un Palais, ou d une Prison. Le Concierge, ou la Concierge du Château de.... Le Concierge de la maison de Monsieur tel. Le Concierge d une Prison …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • concierge — CONCIERGE. subst. de tout genre. Celuy ou celle qui a la garde d un Hostel, d un Chasteau, d un Palais. Le Concierge, ou la Concierge du Chasteau de &c. le Concierge du Chasteau de &c. le Concierge de la maison de Monsieur tel …   Dictionnaire de l'Académie française

  • concierge — 1640s, from Fr. concierge caretaker, doorkeeper, porter (12c.), probably from V.L. *conservius, from L. conservus fellow slave, from com with (see COM (Cf. com )) + servius slave (see SERVE (Cf. serve)) …   Etymology dictionary

  • Concierge — Con cierge , n. [F.] One who keeps the entrance to an edifice, public or private; a doorkeeper; a janitor, male or female. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Concierge — (fr., spr. Kongsiärsch), 1) Haus , Burgvogt; 2) Gefangenwärter; 3) in Frankreich der Portier (Hausmann) in größeren Wohngebäuden; 4) C. du palais (spr. K. dü paläh), unter den ersten französischen Königen so v. w. Hofrichter, unter dessen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Concierge — (franz., spr. kongßjärsch ), Hausmann, Portier; früher Schloßvogt, Gefängniswärter etc …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Concierge — (frz., spr. kongßĭärsch), Gefängniswärter; Hausmeister, Portier. Conciergerīe, Wohnung des C.; das Gefängnis für die Untersuchungshaft in Paris …   Kleines Konversations-Lexikon